fbpx

All for Life

Les contre-indications à l'allaitement maternel

Les contre-indications à l’allaitement maternel

Quel les sont les contre-indications à l’allaitement maternel ? 

Si le fait d’allaiter son bébé est fortement encouragé par l’OMS et par les professionnels de la santé, certaines femmes ne peuvent malheureusement pas le faire. Dans le cadre de la Semaine Mondiale de l’Allaitement Maternel qui se tient du 1er au 7 août, nous retrouvons Robinah Hollanda, sage-femme au Wellkin Hospital, qui nous en dit un peu plus sur les contre-indications à l’allaitement.

Il existe plusieurs contre-indications à l’allaitement maternel, mais celles-ci restent rares. D’ailleurs, ces dernières sont généralement connues par les mamans concernées bien avant l’accouchement. Mais dans certains cas, il se peut que certains problèmes de santé survenus après l’accouchement puissent poser problème pour allaiter le bébé. C’est le cas notamment de certaines infections bactériennes, telles que la listériose, la salmonelle, ou encore les streptocoques qui nécessitent un arrêt temporaire de l’allaitement.

En cas de certains problèmes de santé

Il est vivement déconseillé aux mamans souffrant de maladies cardiaques, respiratoires, rénales ou du foie d’allaiter leur enfant en raison des dangers que cela peut représenter pour leur propre santé.

D’autre part, les mères qui suivent des traitements lourds à base notamment d’anticoagulants, d’antiépileptiques, qui prennent des médicaments contre le cancer ou encore des psychotropes, doivent impérativement en discuter avec leur médecin. En effet, la prise de certains médicaments pour traiter ces problèmes de santé peut passer dans le lait et être mauvaise pour la santé du bébé.

Et puis, la tuberculose pulmonaire évolutive ou encore l’herpès avec des lésions sur un sein sont également des contre-indications à l’allaitement. Enfin, les mamans atteintes par le VIH ou qui souffrent de psychose ou bien de dépression sévère ne peuvent pas donner le sein à leur bébé.

En cas d’addiction

« L’allaitement est contre-indiqué en cas d’addiction à l’alcool ou à la drogue. En effet, les substances de ces derniers passent dans le lait maternel et se transmettent au nourrisson. Cela peut être extrêmement dangereux pour la santé du bébé », explique la sage-femme. Elle ajoute, toutefois, que les femmes dépendantes à l’alcool ou à la drogue sont bien souvent conscientes qu’elles ne pourront pas allaiter. Dans ce cas, le rôle de la sage-femme est de les préparer et de les conseiller quant à l’allaitement au lait infantile. « Concernant le tabac, il est conseillé d’arrêter de fumer pendant la période de l’allaitement », souligne Robinah Hollanda.

En cas d’une intolérance au lactose de la part de bébé

Du côté de l’enfant, il n’existe qu’une seule contre-indication à l’allaitement, qu’il soit d’ailleurs maternel ou artificiel. Il s’agit en effet de l’intolérance au lactose, c’est-à-dire au sucre du lait, par le nourrisson. On l’appelle la galactosémie qui empêche le bébé d’assimiler le lactose et de digérer le lait. Cependant, c’est une maladie qui reste très rare.

https://defisante.defimedia.info/grossessebebe/quelles-sont-les-contre-indications-a-lallaitement-maternel/

 

 

Start typing and press Enter to search

Send this to a friend