fbpx

All for Life

Médecine interne & gastroentérologue

Médecine interne & gastroentérologue

Dr Farouk Bholah, consultant en médecine interne et gastroentérologue

« L’abus des anti-inflammatoires est source de préoccupation chez nous »

Les maladies du système digestif sont assez courantes chez nous. Constat du Dr Farouk Bholah, consultant en médecine interne et gastroentérologue. Il nous dresse le tableau de la situation chez nous.

La gastroentérologie comprend toutes les maladies touchant le système digestif :
– la bouche
– l’œsophage
– l’estomac
– le petit intestin
– le colon (gros intestin)
– le foie
– le système biliaire du foie
– le pancréas
Ces maladies sont plus ou moins les mêmes que celles présentes dans les pays développés, sauf quelques particularités propres à notre île. Cela, vu notre facette multiethnique qui rend notre stock génétique différent de l’Europe par exemple. C’est ce que fait ressortir le Dr Farouk Bholah. « Notre style de vie est aussi différent de celui de l’Europe. Et nous savons que la plupart des maladies du système digestif sont liées à notre alimentation. Mais il faut aussi comprendre que le facteur génétique y est aussi associé », souligne le gastroentérologue.

N’abusez pas des anti-inflammatoires !

Le système digestif est aussi fragilisé lorsqu’on abuse des anti-inflammatoires, comme c’est le cas à Maurice. L’abus des anti-inflammatoires est source de préoccupation chez nous puisque cela résulte en des ulcères – saignements internes – au niveau de l’estomac. « Dans certains cas, elles peuvent aussi fatales puisque cela dépend du degré de l’hémorragie. Le fait que ces médicaments soient en vente libre rend la situation encore plus inquiétante. Par exemple, lorsque nous souffrons de maux de tête, un simple paracétamol peut nous soulager. Or certains ont tendance à prendre des anti-inflammatoires à la place », constate le gastroentérologue.

Les cancers du système digestif les plus courants chez nous :

Cancer du colon. Il s’agit du type de cancer le plus fréquent chez les hommes et chez les femmes, il est en deuxième position. Le plus grave est que deux tiers des cancers du colon sont détectés à un stage avancé – stages 3 ou 4. Par conséquent, plus de deux-tiers des patients atteints de ce type de cancer ne survivent pas au-delà de cinq ans. En revanche, s’il est diagnostiqué au tout début, les chances de guérison pour le patient sont plus conséquentes, notamment grâce à la chirurgie pour enlever la tumeur cancéreuse.
Cancer du système hépatobiliaire (foie/vésicule biliaire). Selon le constat du Dr Bholah, ce type de cancer est aussi assez courant chez nous mais demeure le moins connu. Il estime que chaque mois, il devrait y avoir au moins une douzaine de nouveaux cas qui sont enregistrés chez nous. « Malheureusement, ce type de cancer ne se soigne pas facilement puisque le système hépatobiliaire est complexe », précise le gastroentérologue.

Que faire pour prévenir ces cancers ?

Adoptez une hygiène de vie saine
Faites de l’activité physique régulièrement
Privilégiez les fruits et légumes
Surveillez bien strictement votre alimentation puisque le système digestif absorbe tout ce que vous mangez

Les chiffres

De 2000 à 2016, il y a eu une hausse de 50% du taux de cancer chez nous
Selon les prévisions, les chiffres actuels vont doubler d’ici 25 ans

C’est quoi L’ERCP ?

Le traitement principal du cancer hépatobiliaire demeure l’ERCP – Endoscopic Retrograde Cholangio-Pancreatography. Il s’agit d’une technique endoscopique difficile requérant beaucoup de pratique et de dextérité. Peu de temps après ce traitement, le patient ressentira une amélioration considérable de son état. Par exemple, il aura moins de démangeaisons de la peau. Dans le privé, l’ERCP n’est disponible que chez Wellkin Hospital, précise le Dr Bholah. Il ajoute que le coût de ce traitement est bien raisonnable, comparé aux prix pratiqués dans d’autres pays. On a recours à l’ERCP principalement pour traiter la jaunisse, les calculs biliaires et le cancer hépatobiliaire, conclut-il.

Start typing and press Enter to search

Send this to a friend