fbpx

All for Life

Arthroscopie

Arthroscopie

Une technique chirurgicale moins agressive favorisant une récupération plus rapide.

Compte tenu de ses nombreux avantages, la chirurgie mini-invasive est de plus en plus prisée par les experts. Cette technique est utilisée dans l’arthroscopie. Le Dr Philipe Soubrane, chirurgien orthopédique et traumatologique de Wellkin Hospital, décortique cette intervention.

C’est quoi l’arthroscopie ?
Il s’agit d’une technique chirurgicale qui permet un diagnostique, mais également et surtout de réaliser des gestes chirurgicaux thérapeutiques.
L’arthroscopie permet, au moyen d’une caméra, de pénétrer a
l’intérieur d’une articulation pour en faire l’exploration complète
et à l’aide d’instruments adaptés de réaliser des gestes thérapeutiques.

Comment cela se passe concrètement?
A l’aide d’un écran relié à la camera on peut voir l’intégralité de l’articulation.
Le patient est sous anesthésie (locorégionale ou générale).
On réalise au minimum deux petites incisions au niveau de l’articulation que l’on veut opérer.
Par une des incisions on introduit un tube avec la camera et par une autre petite incision on introduit des instruments adaptés spécialement à la chirurgie arthroscopique qui permettent de réaliser des gestes chirurgicaux
sous contrôle visuel de la camera.

Quels sont les avantages de l’arthroscopie par rapport à la chirurgie conventionnelle à ciel ouvert?
On doit pouvoir réaliser sous arthroscopie (avec une petite ouverture) tout ce que l’on faisait auparavant avec la chirurgie à ciel ouvert (avec une grande ouverture).
Si on n’est pas certain d’y arriver avec l’arthroscopie alors il faut faire la chirurgie avec une grande ouverture. Mais avec l’habitude et la pratique on y arrive très bien.
Grâce à l’arthroscopie ‘l’agression’ chirurgicale est moins importante.
Donc les patients présentent :
• Moins d’infections
• Moins de douleur
• Une récupération des mobilités articulaires et de la fonction plus précoce
• Une hospitalisation moins longue, donc cela coûte moins cher pour la société
• Avantage cosmétique (petite cicatrice).
Enfin elle offre un résultat tout aussi bon, sinon parfois meilleur que la chirurgie conventionnelle.

Quelles sont les pathologies le plus fréquemment traitées par arthroscopie?
• Le genou a été la première articulation explorée puis traitée sous
arthroscopie.
On réalise ainsi sous arthroscopie :
•La chirurgie des ménisques du genou: méniscectomie (enlever la partie cassée du ménisque) ou suture méniscale (réparer quand c’est possible la partie cassée).
•La chirurgie ligamentaire : Réparer le ligament croisé antérieur ou postérieur du genou. (La réparation sous arthroscopie du ligament croisé antérieur du genou chez le sportif lui permet la pratique de son sport au même niveau qu’il avait avant son accident dans près de 95% des cas).
•Et enfin la chirurgie de cartilage, des raideurs du genou et
aussi la chirurgie pour arthrose débutante.
On peut en cas d’infection du genou, le laver sous arthroscopie ce qui participe à sa guérison. On peut également sous arthroscopie évacuer un corps étranger à l’intérieur de l’articulation.

L’épaule :
On pratique très fréquemment sous arthroscopie la réparation des tendons de l’épaule. Les tendons peuvent s’enflammer et se déchirer chez certaines personnes. Cela devient très douloureux et handicapant.
La réparation des tendons de l’épaule sous arthroscopie apporte de très bons résultats dans la plupart des cas (chirurgie des tendons de la coiffe rotateurs) et elle s’accompagne d’une acromioplastie (on rabote l’os acromial pour l’empêcher de frotter sur le tendon).
Les autres chirurgies de l’épaule sous arthroscopie sont :
•Evacuation de calcification des tendons (Des dépôts de calcium dans le tendon peuvent être très douloureux)
• l’instabilité de l’épaule (épaule qui se disloque) peut être traitée sous arthroscopie en réparant les ligaments qui empêchent la dislocation.

La cheville aussi peut être traitée sous arthroscopie :
•Evacuation des morceaux de cartilage
•Arthrodèse (Blocage de l’articulation lorsque celle-ci est trop abîmée).

On peut faire des opérations de la hanche sous arthroscopie est aussi libérer le nerf médian au canal carpien. La compression du nerf médian entraîne des picotements dans les doigts.

Concernant la pathologie du sportif, quelles sont les pathologies chirurgicales les plus fréquentes ?

•Les lésions du ménisque
•Les instabilités du genou par rupture du ligament croisé
antérieur
•Les luxations de l’épaule
•Les instabilités de chevilles
•Les tendinites de coiffe de rotateur (épaule)
•Les tennis ou golf elbow
•Et toutes les fractures

Les prothèses de hanche, de genou ou
d’épaule sont-elles posées sous arthroscopies?
Non, nous utilisons toujours la chirurgie conventionnelle à ciel ouvert pour la chirurgie des prothèses même si ces dernières années on pratique de petites incisions permettant une récupération plus rapide et un séjour d’hospitalisation moins long.

Start typing and press Enter to search

Send this to a friend