fbpx

All for Life

Pigmentation

Problèmes de peau : quels traitements contre les taches pigmentaires ?

Visage et mains, entre autres, les taches pigmentaires sont souvent source de complexe. D’où viennent-elles ? Comment s’en débarrasser ? Zoom sur les traitements disponibles avec les explications du dermatologue Dr Karishma Deenoo donnés en live sur la page Facebook du Wellkin Hospital.

Il existe plusieurs types de problèmes de pigmentation : l’hypopigmentation (la tache est plus pâle que la couleur de la peau), l’hyperpigmentation (lorsqu’il y a une surproduction de mélanine et que les taches sont plus foncées) et la dépigmentation (l’absence à certains endroits de couleur de peau).

L’apparition de taches brunes dépend de plusieurs facteurs tels que les facteurs génétiques, hormonaux, l’exposition aux UV ou encore l’utilisation de produits cosmétiques non adaptés à son type de peau. Ces taches sont plus ou moins foncées en fonction des individus.

Les taches pigmentaires les plus communes

  • Le lentigo: les taches brunes qui apparaissent souvent sur les peaux plus claires à cause d’une surexposition aux UV ou à l’âge.
  • Les taches pigmentaires post inflammatoire: elles peuvent apparaître après de l’acné, une chirurgie spécifique ou certaines dermatoses comme le zona ou l’eczéma. Normalement, ce type de tache s’estompe avec le temps, mais il arrive qu’elles persistent.
  • Le mélasma: une affection de peau courante et chronique, que l’on constate plus souvent chez les femmes que chez les hommes. Des taches brunes peuvent apparaître au niveau du front, des joues, du nez, du menton, de la lèvre ou bien de la moustache. Certes, il n’y a pas de remède, néanmoins, il existe des traitements qui permettent d’atténuer l’aspect des taches et de les réduire. D’ailleurs, le facteur hormonal joue beaucoup sur l’aspect des taches qui peuvent être plus pâles ou plus foncées. Le mélasma peut apparaître pendant la grossesse. C’est ce que l’on appelle le masque de grossesse.

Les traitements contre les taches pigmentaires

Il existe actuellement plusieurs traitements contre les taches pigmentaires : les crèmes dépigmentaires, les peelings et le laser.

1. Les crèmes dépigmentaires

Les crèmes dépigmentaires, qui contiennent des agents de dépigmentation, sont utilisées en combo avec des crèmes exfoliantes pour augmenter leur niveau d’efficacité. Aujourd’hui, on trouve des crèmes chimiques et naturelles sur le marché. Cependant, il est mieux de privilégier des solutions plus naturelles, car elles sont moins agressives pour la peau.

En ce qui concerne les crèmes issues de la pétrochimie, l’agent de dépigmentation le plus commun reste l’hydroquinone, un composé banni dans plusieurs pays pour ses effets controversés. C’est la raison pour laquelle un traitement à base d’hydroquinone ne doit pas être trop long et trop dosé. La dermatologue préconise ce traitement pour une durée de moins de six mois, puis prescrit à ses patients vers d’autres crèmes à base d’acide kojique, de vitamine C, de rétinol, d’arbutine ou encore de nianicinamide.

Il existe aussi des crèmes contenant des dermocorticoïdes. C’est ce qui est utilisé dans la formule Kligman contre le mélasma. Il s’agit d’une formule tout-en-un combinant un agent de dépigmentation, un exfoliant et de la cortisone. Cependant, ce traitement a été lui aussi banni dans certains pays, car des patients en ont trop abusé. Les traitements à base de dermocorticoïdes peuvent rendre la peau plus fine et plus fragile. Des effets qui sont irréversibles.

2. Les peelings chimiques

La technique du peeling consiste à appliquer sur la peau un produit acide qui permet de l’exfolier. Il existe trois types de peeling : superficiel, moyen et profond. À Maurice, seuls les peelings superficiels et moyens sont effectués, le peeling profond ayant des effets secondaires assez graves.

Le peeling superficiel donne un coup d’éclat à la peau, tandis que le peeling moyen élimine les couches superficielles et les tâches de la peau. On observe de bons résultats avec le peeling moyen sur les taches si celui-ci est bien réalisé par un professionnel.

À noter qu’un peeling ne peut pas se faire immédiatement. Il faut que la peau soit préparée en suivant un traitement préalable de dépigmentation pendant deux à quatre semaines. Cela permet d’éviter l’effet rebond et empêcher les taches de revenir plus foncées.

Après un peeling, certaines précautions sont à prendre. Il faut bien se protéger du soleil : deux à trois jours pour un peeling superficiel contre une semaine à dix jours pour un peeling moyen.

3. Le traitement au laser

Le traitement au laser est devenu de plus en plus commun contre les taches. Ce traitement va permettre d’éliminer le mélanocyte, autrement dit la cellule qui produit la couleur. Pour venir à bout des taches, il faudra plusieurs sessions de laser. À savoir qu’un traitement au laser ne garantit pas des effets sur les taches tenaces très profondes, néanmoins celui-ci a fait ses preuves sur les taches pigmentaires superficielles.

Source : https://defisante.defimedia.info/beaute/problemes-de-peau-quels-traitements-contre-les-taches-pigmentaires/

Start typing and press Enter to search

Send this to a friend